Le site des écoles de la Vallée du Célé

Les rivières et ruisseaux

Le bassin versant du Célé est parcouru par près de 790 km de cours d’eau (rivières ou ruisseaux). Les principaux ruisseaux du bassin du Célé sont :

Le Célé  :

Principal affluent du Lot après la Truyère (qui nait en Lozère), le Célé s'écoule sur 101 km . Il présente une pente moyenne de 0,7 %. Les sources du Célé sont situées sur la commune de Calvinet dans le Cantal, à 715 m d'altitude. Le cours d'eau traverses des gorges jusqu'à Saint-Constant, puis s'écoule dans des prairies. Du Trioulou à Figeac, il suit une vallée encaissée . Après avoir parcouru une plaine assez ouverte entre Figeac et Boussac, il s'enfonce entre de hautes falaises calcaires jusqu'à sa confluence avec le Lot à Bouziès, à environ 130 m d'altitude.

La Rance  :

Cette rivière traverse la Châtaigneraie Cantalienne sur 36 km environ. C'est le principal affluent du Célé. Au niveau de sa confluence avec ce dernier, sa largeur et sont débit sont même supérieurs à ceux du Célé. Elle  présente une pente moyenne de 1,92 %. Ce cours d’eau prend ses sources dans une zone forestière puis sillonne entre des prairies sur les communes de Lacapelle del Fraisse et de Marcolès. La Rance traverse des zones de plaine et des zones de gorges pentues. C’est vers l’aval de son cours à partir de Saint Etienne de Maurs que sa pente diminue et que s’ouvre une vaste plaine d’inondation.

 

La Ressègue :

La Ressègue est l’affluent principal du Célé en rive droite après la Rance. D’un linéaire voisin de 23 Km, elle prend sa source en deux cours d’eau : le Couffols et le ruisseau de la Marue,  sur les communes de Marcolès et St Antoine, qui serpentent entre zones boisées et prairies pâturées. Après un bref parcours dans des gorges boisées, la Ressègue traverse une zone de plaine inondable (communes de St Antoine et Mourjou) avant de plonger dans des gorges forestières très enclavées et de rejoindre le Célé à leur sortie sur la commune de St Constant.

 

Le Veyre :

Le Veyre constitue la limite entre les départements du Lot et du Cantal sur une part importante de son linéaire. La longueur totale de ce cours d’eau est de 33 kilomètres avec une altitude moyenne de 487 mètres pour  une pente moyenne de 1,45 %. C'est le second affluent du Célé après la Rance. Ses deux affluents principaux sont le Ruisseau noir et le Liffernet. Par ailleurs, il collecte les eaux de nombreux petits cours d’eau localement appelés des béales.

 

Le Bervezou :

Le sous bassin hydrographique du Bervezou est marqué par un relief important, variant entre 215 et 700 m d’altitude. La longueur totale de ce cours d’eau est de 24 kilomètres. Plusieurs affluents s’y jettent dont les principaux sont la Burlande, le Goutepayrouse,… et beaucoup d’entre eux sont appelés, localement, des béales.

 

 

Le Saint Perdoux:

Le Saint Perdoux est un affluent du Célé d'une longueur de 13 kilomètres en limite du Ségala et du Limargue. Il a peu d'affluents.

 

 

Le Drauzou :

La longueur totale du Drauzou est de 21 kilomètres. Plusieurs affluents s’y jettent (Rau de Lascombelles, Rau de Pont de Mol, Rau de Bonhomme, Ruisseau de la Dourmelle,... Le sens d’écoulement est Nord / Sud avec une pente assez forte. De sa source à la limite de Fourmagnac le Drauzou est assez sauvage et coule à travers de nombreuses formations rocheuses. Son écoulement se ralentit ensuite et traverse une plaine alluvionnaire (zone de Limargue) propice aux prairies de fauches et cultures céréalières.


Page précédente : Qu'est-ce qu'un bassin versant
Page suivante : Les eaux souterraines