Le site des écoles de la Vallée du Célé

Les lavoirs

Les lavoirs étaient autrefois des lieux d'échanges et de discussion au cœur de la vie des villages. Avec la révolution industrielle, l'usage des lavoirs diminue. Aujoud'hui restaurés, ils constituent des éléments remarquables du patrimoine rural.

Panneau sur les abreuvoirs et les lavoirs réalisé par l'école de Cuzac

Les fontaines

De nombreuses sources existaient dans le Ségala, mais lorsqu’elles étaient éloignées des habitations et sans usage collectif, elles ne faisaient l’objet que d’aménagements sommaires. Par contre, dès qu’il y avait un usage collectif de l’eau, les sources donnaient lieu à une construction plus ou moins importante. Les fontaines pouvaient être décorées et marquées d'une date et d'un nom.

Panneau sur les fontaines réalisé par l'école de Cuzac

En 2008-2009 l'école de Faycelle a écrit un conte intitulé "La fontaine mystérieuse". Pour le lire cliquez sur le titre.

Les puits

Les puits étaient des lieux de contact quotidien car chaque famille devait accomplir sa "corvée d'eau". Beaucoup de villages avaient en leur centre un puits. Ceux-ci ont servi, bien souvent sans discontinuer jusque dans les années cinquante, à l’alimentation de la population. Mais le plus souvent, les puits étaient individuels et privés. Plus nombreux que les sources, ils  pourvoyaient aux besoins domestiques évitant les déplacements vers la rivière.

Panneau sur les puits réalisé par l'école de Cuzac

Les moulins

Les moulins à eau avaient des rôles multiples avant l’ère industrielle. Ils servaient :

• à moudre des céréales ;

• dans l’industrie forestière, les scieries ;

• pour le textile : foulons ;

• pour le travail des métaux : meules, forges, marteaux pilons ;

• pour actionner des pompes ;

• comme moulin à papier.

Aux XIXe siècle la machine à vapeur puis le moteur électrique ont supplanté les moulins hydrauliques.

Sur les 22 moulins autrefois présents sur la rivière Célé, seuls 9 sont encore habités. Parmis ceux-ci seuls ceux de Marcilhac-sur-Célé, Sauliac –sur-Célé (La Merlie) et Cabrerets sont encore en activité (production d'électricité, de farines et autres dérivés de céréales). Sur les affluents du Célé nombreux sont les moulins qui disposent encore d'une chaussée dont la vocation actuelle reste un usage d'agrément. Quelques usages économiques y sont parfois encore liés : production d'électricité aux moulins de La Roquetanière à Maurs (15), du Val de Rance à Leynhac (15) et au Moulin d'Anès à St-Julien de Toursac (15).

Panneau sur les moulins réalisé par l'école de Cuzac


Page précédente : Patrimoine
Page suivante : Les usages de l'eau